The Big Gameovski

The Big Gameovski

Pagina verificata Creato il 02 novembre 2018 #Streaming #gamer #Jeux-vidéo #midlife #shmup Contatti

TBG - News Octobre 2019

- 0
  • Pour un instant, je vais tomber le costume grandiloquent d'animateur et les pirouettes. Parce que les gens ne semblent pas comprendre les réalités. Ou parce que je m'exprime très mal aussi.

    TBG attaque Octobre avec plus de 600 émissions diffusées en moins de trois ans. Un one man work qui, s'il était fait par le fils du petit bourgeois connu des milieux serait applaudi comme une performance. Quand on a pas ces réseaux, c'est juste un travail acharné qui ne mérite que les miettes de buzz que lui accordent les passionnés qui comprennent. Alors que la performance est plutôt un exploit à ce niveau.

    TBG vous a offert pour cet automne 8 semaines de contenu intense. Beaucoup travaillé en amont, cet été, histoire que le fait de ne pas pouvoir s'offrir de vacances soit compensé par du constructif et évite de cogiter. Histoire aussi de pouvoir gérer l'afflux de nouveautés assez génial du moment et coller à l'actu'. Sans forcer ce sont parfois 5 émissions par semaine qui ont été publiées sans heurts. Chose qui normalement n'aurait dû arriver que si la chaine était viable.

    Depuis fin Août la chaine vous livre en fait son fonctionnement idéal tel qu'il serait si elle en avait les moyens. Mais ça ne peut pas fonctionner à long terme si toutes les conditions ne sont pas remplies.



    Ce que j'observe ? C'est que sans réseau existant il est infiniment plus difficile de faire connaitre ce que l'on fait. Que donner envie de partager le canal aux gens est une chose sur laquelle il ne faut pas compter. Peut être parce que le contenu n'est pas encore assez bon. Ou que le présentateur s'y prend mal. Ou que les sujets font partie de cette "masse négligeable" dans les flots de conneries consuméristes.

    Ce que j'observe ? Ce sont les portes fermées, souvent des sociétés les plus aisées. Une absence de curiosité globale tant des pros que du public, trop habitué à faire la queue pour des produits inutiles qu'on lui désigne comme bons tout en gardant les yeux fermé sur des perles qui lui plairait. Que les choses qui peuvent aboutir le sont toutes sous l’influence de l'argent et des moyens bien avant la passion.

    Et je me demande bien ce que vous observez, vous.



    Je n'ai rien compté pour cette rentrée. Ni temps. Ni moyens. Ni contraintes qu'il est toujours possible de satisfaire en fournissant des efforts. La seule chose que j'ai compté c'est le vide des retours, esquissant une pensée pour ce Don Quichotte utopiste qui imaginait...

    Faire le couillon dans des vidéos c'est assez facile. En particulier quand on est entouré, dans un milieu. Que l''essentiel de chaque jour se concentre sur d'autres choses que "quoi manger ce soir ?" ou "que faire de ce nouveau lendemain encore vide d'opportunités ?" ou encore "le mois prochain je paie comment mes factures ?". Ça n'a pas à transpirer dans les émissions. Pourtant en arrière plan c'est là et ça pèse derrière une vitre de pensées solides construites juste pour contenir ces sentiments.

    J'ai parfaitement conscience que mes conditions pour fabriquer des choses à partager sont sérieusement plus lourdes à gérer, mais ça ne me fait pas peur. Juste il faut se rappeler que derrière le show il y a une personne. Une sensibilité, un peu plus grosse que la moyenne il faut avouer. Et quelques années d'exclusion qui ont laissé leurs balafres.

    Ça fait peut être bizarre de me lire un peu sérieux mais je préfère tomber le costume de scène une fois de temps en temps pour que exprimer les choses clairement. Offrir quand on est pas dans une situation de stabilité confortable c'est toujours très compliqué. C'est ce qui fait que les gens dans le besoin n'offrent pas spontanément alors qu'ils sont loin d'être hypocrites. Offrir quand le moral est en dents de scie, souvent calé dans les downs, c'est compliqué à gérer. Juste obtenir le ton de voix qui donnera l'illusion que tout va bien est souvent un challenge.

    Alors pourquoi continuer ? Parce qu'il n'y a aucune intention néfaste et que les plaisirs tant des découvertes que du partage sont réels. Qu'il serait idiot d'abdiquer pour une question de moyens ou de public qu'on arrive pas à atteindre. J'ai bossé assez longtemps dans la comm' pour savoir ce que je ne veux pas faire. Les réseaux Putaclicks ne m'intéressent pas. Les vignettes vidéo avec les grimaces incroyables de gens qui ne distribuent que du stéréotype ne m'intéressent pas. Le contenu convenu, les textes récités et les battles d'érudits ne m'intéressent pas. TBG c'est comme un bon bout de barbaque ; il y a le muscle dedans mais aussi le gras et tous ces petits morceaux qu'il convient de mettre sur le côté de l'assiette. Pas parfait, mais au moins c'est nature et savoureux.


    J'avais besoin de vous poser ça là pour qu'il ne demeure aucun doute sur le niveau de difficulté qui m'est imposé pour garder cette chaine à un niveau potable. On peut avoir des coups de fatigue mais là où d'autres peuvent compter sur l'entourage moi je dois me contenter de l'absence. Là où d'autres ont les réponses de l'entourage, moi j'ai encore du vide qui bien souvent... amène des questions, beaucoup des questions. On peut manquer de moyens matériels, ça n'est pas très grave : on refait l'émission où le PC a crashé, où les niveaux audios était foirés, où... ce ne sont que des heures en plus pour compenser des outils qui ne servent finalement que l'enrobage. Parce que si l'on revient aux bases : il est là la contenu. Depuis 600 émissions. Et le plaisir de faire découvrir ces choses pas forcément sous les projecteurs est resté intact.


    Voilà, j'ai fini d'exposer ma petite dépression automnale. Tout en étant content de ce qui a été achevé ou réussi. J'ai assumé ce coup de bourre de la rentrée au delà de ce que j'imaginais mais dans l'état actuel il est grand temps pour moi de reprendre un rythme qui correspond d'avantage à un loisir qu'a un job. Très pressé de revenir à 2 émissions/semaine. Et d'observer si dans toutes les choses faites certaines offrent quelques retours. Si l'évolution me sera permise.


    Partagez la chaine, parlez-en.
    Contribuez au Tipeee si vous en avez les moyens.
    Et pour le reste... amusez-vous surtout.

  • (mis à jour le 23/08/2019)

    Manquer de moyens c'est une bonne opportunité pour optimiser son organisation. Ainsi se dirige l'émission vers sa 3é saison, tel l'immeuble-bateau de Crimson Permanent Insurance des Monty Pythons. La Terre est plate ? On va bien voir...



    CE QUI CHANGE :


    . La fréquence : 2 émissions par semaine, avec un Lundi dédié aux reviews nouveautés et le Mardi pour compléter l'encyclopédie des shmup de TBG. Selon arrivages, le Mercredi pourra être réquisitionné de temps à autres histoire de vous faire profiter de news qui ne sauraient attendre. L'horaire rebascule sur 19H car pas grand monde ne vient sur le live et surtout : ça m'arrange moi. ;) UPDATE : le 1er objectif étant en bonne voie (et pour des raisons de rentrée pleine d'actualités aussi) TBG vous offre la contrepartie du second palier jusque Décembre 2019, soit 3 émissions/semaine !


    . Le format : finie les émissions d'une heure ou plus ! La réalité veut que peu de viewers accordent autant de temps à une chronique. Ces dernières passent donc dans un format limité à 30 minutes maximum, assez long pour s'immerger et montrer ce qu'il y a à voir sans pour autant endormir. Comme vous l'avez remarqué, j'ai fait les efforts demandés pour les intros présentant les jeux durant la seconde saison. Cette tendance se confirmera pour la troisième avec d'avantage de mise en contexte pour chroniquer les jeux. C'est d'autant plus important quand on parle régulièrement de titres qui ont plus de 20 ans.


    . L'habillage : ça semble purement esthétique mais c'est un outils que j'avais un poil trop négligé. Un habillage sympa pose le cadre. Mais surtout si bien fichu il me permet de créer en live une ambiance appropriée au titre chroniqué. Oui, TBG ça reste majoritairement une prise live ; on ne change pas une équipe qui gagne ;). Sobre & utilitaire, j'espère qu'il vous plaira.


    . Le financement : si vous avez regardé la colonne de droite vous avez peut être remarqué que les objectifs ont un peu changé. Je suis d'un côté poussé aux fesses par Youtube qui veut que je monétise mes vidéos (et je ne vais toujours pas céder) et de l'autre retenu par les manques de moyens. J'annonce tout direct que si le premier objectif n'est pas atteint pour la fin de l'année j'abandonnerai les émissions avec montage vidéo. Je n'ai pas accès aux outils appropriés et bouffer du temps faute d'avoir les solutions pour faire du montage précis et rapide est une chose que mon emploi du temps ne peux plus me permettre. Je rappelle donc que l'objectif 50€/mois est vital et sera directement investi dans les outils manquants pour vous fabriquer un meilleur contenu. Autre source de revenus de l'émission : la boutique goodies sur Redbubble : https://www.redbubble.com/fr/people/kyesos . Ça vous permet de vous faire plaisir tout en ramenant un peu d'argent pour couvrir les frais divers de l'émission. Et même si vous ne soutenez pas par ces moyens vous pouvez aider l'émission juste en en parlant autour de vous.


    . La comm' :

    Pour la 3é saison TBG met les petits plats dans les grands. En se rapprochant des développeurs et éditeurs. L’intérêt ? D'avantage d'informations sur les sujets traités. Des invités plateau parlant directement et sans détours de ce qu'ils fabriquent. Et de potentiels partenariats bénéfiques tant pour faire connaitre TBG que pour les viewers qui pourront profiter de concours et lots à gagner de manière plus régulière. D'avantage de goodies sont également sur les rails...


    . Nouvelle émission !

    Je peux lâcher l'info maintenant, après y avoir travaillé quelques mois pour la mise en place. Pour le dernier trimestre de l'année apparaitra une nouvelle chronique particulièrement originale : nous allons fabriquer ensemble un... shmup ! Sans même connaitre la programmation !!! En partenariat avec un studio de développement nous utiliserons un outils qui simplifie grandement la tâche (mais ne fait pas tout tout seul !). L'occasion de découvrir les coulisses du dév' et les multiples ressources nécessaires pour réaliser un titre. Car un jeu ne se résume pas à sa programmation : c'est aussi un réglage précis de son gameplay, du pixel work, une bande son et des effets, savoir revenir en arrière... bref s'adapter en permanence autour d'un projet crayonné pour lui donner vie. Je crois que ça n'a jamais été fait comme émission sur Youtube et ce sera une grande première. Le rendez-vous devrait être mensuel et commencera cet hiver. \o/



    EN COULISSES...


    Dans l'état TBG est un véritable succès. Partie de zéro, sans le moindre réseau, l'émission a réussi à fidéliser une centaine de passionnés et passer le cap des 10.000 vues. Une réussite qui a un prix : le nombre d'heures consacrées à l'émission. Il faut savoir que derrière le rideau je donne actuellement plus de 15 heures par semaine à TBG. Entre les recherches, les contacts, les tests, les enregistrements et les montages je ne suis plus très loin d'un mi-temps. Vous comprendrez que je me pose la question de viabiliser le tout car s'il est amusant de créer des streams sans trop de contraintes qualité ou quantité, ça devient autre chose quand le projet impose des restrictions, tant en tenue éditoriale qu'en nombre d'heures minimum à lui consacrer chaque semaine. Et les heures données à TBG sont celles que je pourrais céder à une activité plus lucrative. Je me pose donc cette question car oui, je considère qu'accorder plus de 15 heures / semaine au canal devient un véritable travail.


    J'ai déjà prévu certaines améliorations mais ne les applique pas encore pour ces raisons de temps et d'outils évoquées plus haut. Je n'ai pas envie de remplacer le plaisir de librement partager par une certaine aigreur liée à la corvée d'un minimum obligatoire de contenu à offrir chaque semaine. C'est pourtant déjà un peu le cas, mais sans pression et ne se ressent que sur le côté qualitatif.


    Il ne tient qu'a vous de donner ce coup de pouce pour pousser l'émission plus loin. En la partageant dans votre entourage. En soutenant activement votre magazine Midlife Gamer. The Big Gameovski est dans l'ère du temps, sans ces artifices et envies de profits que d'autres montrent sans sourciller. Si vous voulez que l'info jeux vidéo existe avec un autre ton que celui monotone et fade des Youtubeurs promo' usuels, vous savez ce qu'il vous reste à faire.



    TU DIS PAS MERCI ?


    Ah que si ! Merci aux followers des premiers jours. Une poignée d'irréductibles qui ont toujours été là même quand j'avais envie de baisser les bras. Merci aux nouveaux abonnés de la chaine et du Twitter ; ça fait plaisir de voir que l'émission se popularise et qu'il existe nombre de gens qui apprécient son style et son contenu. Merci aux éditeurs & développeurs qui chaque semaine sont plus nombreux à proposer des titres & contenus. Et même un petit merci à Youtube quand même qui malgré une philosophie discutable offre actuellement un outils plutôt fiable et accessible pour partager les vidéos avec vous.



    Rappel : ne Tipez pas au dessus de vos moyens, mais faites le de manière régulière. TBG compte sur vous pour pour concrétiser tous les beaux projets en cours...